CALVET-ROGNIAT Pierre Hercule Ferdinand

Né le 11 août 1813 à Salles-Curan (Aveyron)

Décédé le 30 août 1875 à Chamagnieu (Isère)

Homme politique. Vice-président du conseil d'administration de la ligne de chemin de fer de

Bessèbes à Alès. Membre du Cercle des chemins de fer

Fils de Pierre Jean Paul Calvet, médecin, et de Marie Thérèse Victoire Capelle. Dans sa jeunesse il est adopté par sa tante Marie Rogniat, veuve de Victor Capelle, inspecteur général des finances qui lui impose son nom de jeune fille. Epoux de Melle Lhuillier. Père d'Henri Ferdinand Joseph Etienne (né à Paris le 12 novembre 1853) marié à Melle Tiby, élu député de Millau le 4 octobre 1885 qui a siégé à droite pendant une seule législature

Carrière professionnelle et politique

Avocat, Maire de Chamagnieu (Isère) En 1852, ami du duc de Morny et de Billault, il se présente à la députation comme candidat officiel, à la fois, dans l'Isère et dans l'Aveyron. Il est élu dans l'Aveyron . Il prend une part active aux débats, soutenant avec passion l'Empire et ses projets surtout dans le domaine des travaux publics et des douanes. Il est réélu le 22 juin 1857 mais aux élections suivantes du le 1er juin 1863 il est confronté à une coalition conservatrice et cléricale dirigée par M. d'Andelarre et Mgr Delalle. On l'accuse de corruption; il y a publications de pamphlets et, dans certaines communes le clergé le fait injurier. Il est cependant réélu ainsi que le 24 mai 1869. Après la révolution du 4 septembre il s'occupe d'activités industrielles.

Décorations

Chevalier de la Légion d'honneur

Publications

Crémieu ancien et moderne (1848)

Biographie du général de Lapeyre (1851)

Note sur le recrutement de l'armée (1865),

Organisation de l'armée nouvelle (1868),

Sources

Prévost (H) et Roman d'Amat - Dictionnaire de biographie française Tome VII, p. 934.

Base Léonor. http://www.culture.gouv.fr/documentation/leonore/pres.htm